Urgent

Présidentiel 2018 : Paul Biya est-il devenu le cauchemar du peuple Camerounais ?

25.09.2018(06h30)

 

Depuis le lancement de la campagne présidentielle 2018, le peuple camerounais répond aux élites qualifiées de nombrilistes qui brillent depuis quelques mois par des appels pour la candidature du président Paul Biya au nom des populations.




Ce Samedi 22 ,journée de lancement de la campagne présidentielle, les populations au réveils ont constaté que la ville était habillée aux couleurs du RDPC avec des affiches au slogan’’ Paul Biya la force de l’expérience’ ’la même journée le parti du président sortant au pouvoir depuis 36 ans organisait deux meeting, un premier à la maison du parti de Bonanjo, et un second au stade Cite Cicam animé par un concert de musique marqué par la présence des célébrités telles que Daphné, Mathématique de Petit pays, Ben Decca et bien d’autres.

A la maison du parti de Bonanjo, malgré  les méthodes d’intimidations du préfet et sous-préfets qui obligent tous les cadres de l’administration publique à être présent aux meetings du parti au pouvoir, le RDPC n’a pas pu faire le plein de la salle, on n’y voyait que des grabataires.

Au stade cite cicam, malgré la présence des artistes, ce stade où trainent toujours des centaines de personnes quand même il y a aucun évènement, les populations ont refusé de  participer à la mascarade des élites alors que ceux-ci distribuaient des sandwichs.




‘’ Je vais faire quoi la ?ce qu’on leur demande c’est de libérer le pays en dégageant’’ explique un jeune conducteur de moto. Pour beaucoup d’entre eux, la présidentielle de 2012 c’est le départ de Paul Biya ou la route pour le désert Libyen.

Christian Penda Ekoka, Conseiller du président Biya rappelait il y a quelques semaine que ceux qui veulent que Paul Biya reviennent le font pour leur propres intérêts, car selon lui ces gens la considèrent le chef de l’état âgé de 86 ans comme leur agneau sacrificiel.

Rappelons que pour le lancement de sa campagne, régime du président Biya a fait venir de chine trois avions cargo constitués de gadgets, flyers et banderoles, au mépris des imprimeurs camerounais.

Alors que les populations boudaient le RDPC, Maurice Kamto tenait deux meeting dans la ville de Douala, un premier à Bonaberi malgré l’interdiction du sous-préfet au motif  que l’espace indiqué pour le meeting était petit, un second au stade St Michel, tous affichant carton plein.




L’échec du meeting du RDPC au stade Cite Cicam témoigne du caractère cauchemardesque du président Biya pour les populations qui lui souhaitent vivement un repos. Dans ce même stade, Cabral Libii et Ndifor Franklyn ont électrisé les foules, respectivement dimanche et Lundi dans le cadre du lancement de la campagne.

Le RDPC a fait 300 meeting de lancement de la campagne présidentielle, le président Biya n’était nulle part, tandis qu’e dans le Dja Elobo, le ministre des finances s’adressait aux populations langue Bulu.

Albin Njilo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *