Urgent

Nouveau rebondissement dans l’affaire des 500 000 ordinateurs : La réaction du constructeur Intel

25.01.2018(13H11)

INTEL, le fabricant de processeurs installés sur les ordinateurs PBhev dit n’avoir remis que 50 000 processeurs au fabricant chinois sur les 80 000 ordinateurs qui ont été produits pour le Cameroun.

Les autorités camerounaises surpris par cette nouvelle, aurait demandé des explications à Intel qui rétorquera en disant que  l’architecture qui a été choisi pour les ordinateurs camerounais est vieille de 4 ans et en fin de vie.




Les 50 000 processeurs donnés au Cameroun étaient les derniers de ce type qu’INTEL avait dans son inventaire, et INTEL a demandé à l’autorité camerounaise de rentrer chez le constructeur chinois chercher à savoir ce qu’ils ont mis dans ces ordinateurs.

‘’En clair, le Cameroun ne sait même pas ce qu’on leur a vendu!!!!’’ Explique une source proche du dossier.

Plus grave, INTEL refuse de produire à nouveau ces processeurs parce qu’ils lui coutent $20 de trop par unité. Face à l’insistance des autorités camerounaise qui  demandent  que les Chinois leur produisent encore 100 000 unités de ces ‘’ jouets’’,  INTEL a posé  la question de savoir qui va couvrir les $2 000 000 supplémentaires qui s’ajoutent?

Et a INTEL de dire au Cameroun que, pour la même somme, ils auraient eu de meilleurs ordinateurs avec une usine de montage au Cameroun!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *