Urgent

L’IMPOSTURE ET LA FRAUDE SONT LES SEULES VALEURS QUE LE PRÉSIDENT BIYA A INSTAURÉ AU CAMEROUN.

03.12.2018(08H15)

Sa dernière trouvaille en date c’est ce qu’il appelle cyniquement La Force de l’expérience, un pauvre slogan triché chez le feu Omar Bongo. La CAF vient donc de déshabiller Paul Biya et tous ses complices à un moment où il est de plus en plus isolé sur la scène internationale. C’est franchement dommage d’avoir à la tête du Cameroun un homme sans conscience et tellement faux qui a peur même de son propre nom. Un monsieur qui gère tout un pays avec son “sobriquet”. Barthélémy Bi Mvondo, c’est bien cela le nom du président en réalité, mais pourquoi a-t-il si peur de son propre nom? Que cache-t-il dans cette phobie de son nom?




Biya n’a même jamais été capable de créer son propre parti. Il a juste repris l’UNC d’Ahmadou Ahidjo qu’il a transformé à Bamenda en RDPC. Et depuis 1985, il confisque ce parti et le gère avec notre pays comme l’épicerie. Tout est sincèrement faux chez Biya qui crée des organes fictifs pour l’aider à s’éterniser au pouvoir: ONEL/ELECAM, la Cours Suprême/Cours Constitutionnelle, Pseudo Constitution de 1996 modifiée en 2008 qui requiert la Décentralisation que Biya refuse d’appliquer, le BIR qui n’est en réalité qu’une milice armée créée pour la seule protection du président et sa famille alors que l’armée régulière est fragilisée. Et le comble de ce cynisme est que même dans le domaine du Football, BIYA a improvisé UN COMITÉ DE NORMALISATION qui remplace tacitement la FECAFOOT. Au bout du compte cela nous a coûté l’organisation de la CAN 2019 que son équipe dirigeante est incapable de préparer avec succès à cause de la fraude et de la corruption érigées en mode de gouvernance au RDPC!
QUI EST DONC LE MEILLEUR PERDANT DE CETTE DÉCULOTTÉE FACE À LA CAF?
D’abord le peuple Camerounais. Vous savez, beaucoup de Camerounais soutenait aveuglément le régime Biya sans faire aucune reproche à son mode de gestion parce que dans leur hypocrisie, ils étaient surs de flatter l’ego de Paul Biya  et ses réseaux maffieux pour brasser de l’argent dans un flou total où les rapines, les retrocommissions allaient arroser leurs comptes offshore dans les paradis fiscaux. C’est pourquoi je régime Biya a préféré les réseaux maffieux turcs, Chinois et Italiens pour construire les infrastructures et aider ses complices à signer des gros marchés de gré à gré dans le marché noir pour échapper à tout contrôle rigoureux de la Banque Mondiale et du FMI. Cela vous surprend encore de réaliser que le président Paul Biya durant plus de 5 ans n’a même pas trouvé le temps pour faire une descente sur un seul chantier et s’assurer de l’avancement des travaux? Comment peut on bâtir un stade Paul Biya à Olembe et Biya est incapable d’aller rendre une visite à ce chantier?
Biya préfère un luxe indolent en achetant des Mercedes qui coûtes plus de 800 millions de dollars la pièce, mais il est incapable d’utiliser même ces grosses cylindrées pour visiter les chantiers qui nous ont coûté le retrait de la CAN 2019. C’est fort triste que notre pays sera frappé de plein fouet par les conséquences très dramatiques de cette incompétence catastrophique pour les opérateurs économiques de notre pays qui se sont énormément endetté pour faire des investissements colossaux et accompagner l’effort de l’état. Où trouveront ils les fonds pour rembourser ces dettes? Cela au moins avisera les gens escrocs à ne plus se fier aux paroles mensongères de monsieur Biya très habitué à faire des des affirmations gratuites de tricheur incapable de visiter un seul chantier pour s’enquérir de l’avancement effectif des travaux dans chaque site. J’ai pitié du pauvre peuple qui subira lui-même la loi des Finances 2019 qui fait ressortir des nouvelles Taxes(taxe sur l’environnement et les déchets assujettis à toutes les importations), droits d’accises sur les friperies, annulation des abattements de 20% sur les pneumatiques neufs(donc beaucoup de Camionneurs des transports de marchandises seront affectés et répercuteront sur les prix de transport des marchandises que paieront les populations). C’est le prix à payer de notre désinvolture. Les gens assez hypocrites et pas très sérieux ont continuer à faire confiance à notre président machiavélique  qui continue ses filouteries pour nous exploiter comme des esclaves!




LA OÙ TOUTE LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE EXIGE À L’UNANIMITÉ LE DIALOGUE INCLUSIF SANS CONDITION DANS LA CRISE ANGLOPHONE…
Biya et ses sécurocrates continuent de crier “force est à la loi” dans leur effort de maintenir leur “Cameroun uni et indivisible” dans une myopie forcenée qui coûte la vie à des milliers de nos compatriotes tant du côté des rebelles sécessionnistes que du côté de l’armée régulière. Le président Biya est un franchement déconnecté de la réalité au point où ses décrets n’ont ni queue ni tête! Si non, comment peut on comprendre son dernier décret d’hier qui se moque carrément de l’appel au dialogue et exige comme moyen de sortie de crise la création des institutions de désarmement et de réinsertion des rebelles de manière unilatérale? Pourtant le Cameroun a dans le domaine de la gestion des conflits des experts spécialisés qui maîtrisent des méthodologies appropriées et à même de sortir le Cameroun de l’impasse sécuritaire.
A force de tâtonner et d’improviser, le régime Biya est devenu un véritable danger pour le peuple Camerounais dans son entièreté. C’est bien l’insécurité généralisée qui a coûté la CAN 2019. Lorsque j’ai communiqué la lettre du Congrès Américain adressée à l’instance dirigeante de la CAF, des analystes incultes et myopes tous acquis au RDPC dans leur larbinisme et leur patriotisme se sont moqués de moi. Ignorant au passage que les Américains avaient perdu leur pasteur dans le Nord Ouest. Or, personne ne peut ignorer les injonctions américaines dans les couloirs diplomatiques.
C’est si sot d’écouter des fanfarons comiques et ridicules comme les Banda Kani, Jean De Dieu Momo, Owona Nguini, Ernest Obama, Herve Kom, Felix Zogo, Atangana Manda qui ont habitué le peuple camerounais à la langue de bois dans ce qu’ils considèrent être des analyses pointues sur des questions stratégiques qui menacent les intérêts de notre pays. Nous avons toujours évité d’être complaisant dans nos critiques acerbes et très pointues pour aider les pouvoirs publiques à s’aviser pour s’éviter des déconvenues répétitives qui coûtent à l’état beaucoup d’argent.
BIYA NE PEUT PLUS S’EN SORTIR DANS SA GOUVERNANCE DE LA FRAUDE ET DE LA TRICHERIE.
Ce que les gens caractérisent chez le président de “fine stratégie”, d’expérience pour moi relève du machiavélisme et du mensonge qui continuent à humilier le peuple Camerounais. Nous sommes la risée du monde entier. La communauté internationale se moque de nous. C’est quoi être très fin stratège quand Biya évite carrément le peuple Camerounais? Biya est tellement absent du pays que ses rares visites à l’intérieur du pays sont baptisés “campagnes électorales” dans tel ou tel coin du pays. Même en tant qu’intellectuel, BIYA est incapable d’écrire son propre livre, raison pour laquelle il s’inspire de l’idéologie politique de ses maîtres à pensée sans même comprendre de quoi ces derniers parlent. Ce n’est donc un secret pour personne que ce sont les penseurs comme Sengat Kuoh, Doumba et Ngango qui furent les autours du seul livre de Biya: “Pour le Libéralisme Communautaire”. C’est ce fameux livre que Biya n’a jamais expliqué à personne que les enseignants comme Hurbert Mono Djana célèbre comme le programme idéologique du parti des flammes! Quelle déception!
Si on observe bien l’attitude du président de notre pays, on se demande bien pourquoi il fuit les interviews. A chaque prise de parole, même pour déclarer une guerre, il lui faut un bout de papier pour lire un discours rédigé d’avance. Après 36 ans de pouvoir sans partage, c’est scandaleux de réaliser que le président de la république soit incapable de s’exprimer convenablement en anglais. Il ne fournit aucun effort en ce sens, on comprend pourquoi depuis plusieurs années la crise anglophone s’est aggravée jusqu’à devenir une guerre sans merci.




C’est ce système incompétent qu’incarne le président de la république qui est devenu une usine de fabrication des faussaires et des fraudeurs au sein de l’élite politique, économique, universitaire et administrative de notre pays. Des gros fanfarons dépaysés et incapable de concevoir un simple projet pour le réaliser. Le retrait de la CAN 2019 n’était donc une surprise que pour des paresseux qui n’ont toujours pas compris que c’est un crime de laisser à des gens médiocres le soin de diriger la destiné de plus de 25 millions d’âmes dans l’imposture et la fraude. Une élite gouvernante amorale ne peut récolter que l’échec et l’humiliation en cascade!
Laziz Nchare, New York, le 1er December 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *