Urgent

Cameroun : Un militant du MRC en cellule pour avoir refusé de porter le chapeau du parti du président Biya

08.11.2018(07h55)

La scène se déroule à Yaoundé, capital politique du Cameroun au lendemain de la prestation de serment du président Paul Biya.EYEBE JEAN HYACINTHE CLAUDE, militant MRC du marché Nkoabang  a été victime des provocations des militants du parti du président Biya qui mettaient par force un chapeau de leur parti sur sa tête lui disant qu’il sera un des leur.




Traité de traitre par ses agresseurs parce qu’il est originaire de la Haute Sanaga dans le centre, par trois reprises, il a jeté le chapeau au sol. La quatrième fois exténuée, il a mis le feu dessus.

’Voilà les causes de son arrestation et le commandant l’ayant appréhendé avance pour motif qu’il a brûlé un emblème de la nation’’ explique un témoin ayant assisté à la scène.

Au cours d’un meeting organisé par le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), des tee-shirts, pancartes, écharpes et autres gadgets du Mrc ont été brûlés en présence du Président de l’assemblée nationale et  de certains ministres à l’instar de Mounouna Foutsou et du Dr Taïga.






Le jeune Hyacinthe est à présent entre les mains de la gendarmerie.

L’intimidation sous fonds ethnique est devenue récurrente dans les villes du pays plusieurs sources évoquent une manipulation des officines proches du pouvoir depuis l’arrivée sur la scène politique de Maurice Kamto.

’L’intimidation systématique fondée sur l’appartenance ethnique et religieuse, notamment à Yaoundé et à Douala, doit cesser.’’ Précisait hier le département d’état américain.

Cedric Kake

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *