Urgent

Bakassi : le gouvernement veut accélérer le développement des infrastructures.

bakassibakassi

18-08-2016 (08h06)

Rétrocédé au Cameroun après l’accord de Greentree signé entre le président Paul Biya et Olusegun Obasanjo en présence de Koffi Annan et de 4 grandes puissances le 12 Juin 2006, c’est le 14 Août 2013 que le Cameroun va enfin affirmer la  plénitude de sa souveraineté sur la presqu’île de Bakassi.

Ce 14 Aout 2016, le Cameroun a célébré le 3e anniversaire de l’exercice de la plénitude de sa souveraineté .Un fait marquant pour cette année, l’accélération du processus de développement de la région après l’implantation des unités administratives et sécuritaires.

En 2008 un document de 280 pages a été présenté à la presse camerounaise par le Comité de coordination et de suivi des projets prioritaires à réaliser dans la zone de Bakassi projets d’un montant de 245 milliards.

’126 milliards pour les infrastructures routières, la priorité étant la route reliant Kumba à Akwa en passant par Mundemba et Isangélé longue d’environ 250 km, qui selon les propos du premier ministre devait conditionner les autres projets d’infrastructures.

64 milliards dans l’éducation pour procéder à procéder à la construction, à la réhabilitation et à l’équipement d’une centaine d’écoles, et la création d’une Ecole normale d’instituteurs de l’enseignement général.

22 milliards pour les  sites touristiques, la construction d’un complexe hôtelier, la construction d’un port de plaisance dans la même zone.

La construction d’une antenne relais des signaux Tv et radio à Ekondo Titi et Mundemba, la construction de stations de radio à Akwa, Idabato ou Isangélé’’

Il sera donc question de trouver des financements pour tous ses projets, entre temps le 02 Juin 2013, la SCDP va annoncer la construction d’un dépôt à Bakassi, ce qui va s’accompagner par le développement des infrastructures routières et électriques.

En 2012, le directeur général de la Société nationale des hydrocarbures du Cameroun (SNH), Adolphe Moudiki, et le président d’Addax Petroleum Corporation, Yi Zhang, annoncent la découverte au Cameroun de 20 millions de barils d’huile et 200 milliards de pieds cubes de gaz (5,66 milliards de m3).Addax est une filière du chinois Sinopec avec la SNH et SCDP comme actionnaires camerounais. Selon certaines estimations, la péninsule regorge  10 % des réserves mondiales de gaz.

La SCDP viendra rejoindre l’entreprise publique PAMOL qui en  Juin 2015, signait avec le gouvernement un contrat plan de 14 milliards de fcfa pour l’extension sur 500 hectares et la construction d’usine à Bakassi,5000 emplois en vues.Dans cette région, la terre est fertile et ne demande qu’à être exploitée.

Albin Njilo

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 − quatorze =