Urgent

Polémique sur l’agrégation de Maurice Kamto : Mathias Eric Owona démasqué par Pascal Aubry Bilong

14.05.2018(13H40)

Engagé dans une campagne de dénigrement contre le professeur Maurice Kamto , candidat à la présidentielle de 2018,Mathias Eric Owona affirmait il y a quelques jours que le sauveur de Bakassi n’était pas professeur agrégé, selon lui ils avaient tous le statut de Maître de conférence.

Pascal Aubry Bilong est allé fouiller dans les archives de l’université de Yaoundé deux et invite Mathias Eric Owona  à demander des excuses.




……………………………………………………

Dans mon précédent post mettant à nu les manœuvres de Joseph Owona pour empêcher MAURICE KAMTO, agrégé des facultés françaises en 1988 de passer Prof Titulaire au Cameroun tel que le prévoyait la loi, je signifiais à cet effet que Le Professeur MAURICE KAMTO qui est très attaché à l’application de la loi avait porté plainte contre l’Université devant le tribunal administratif et avait remporté le procès. Ci-joint la décision complète du tribunal administratif.

A titre de rappel, Joseph Owona, Chancelier des ordres académiques en 1988 lorsque MK retourne au pays, avait tout fait pour empêcher MK de passer Prof Titulaire en le rétrogradant au rang de Maître de Conférence. C’est la raison pour laquelle MEON dans son impertinence d’un autre genre affirme dans un post qu’il est Maitre de conférences comme Maurice KAMTO. Cher MEON, sache donc que MAURIKA avait porté plainte et avait remporté le procès contre l’université et contre ton père Joseph Owona. Ne tente plus jamais de te comparer à MK, vous ne jouez pas dans la même cours.




Je prie tout lecteur à s’attarder à la qualification que fait le tribunal administratif des manouvres de Joseph Owona pour empêcher Maurice KAMTO de passer Professeur titulaire. Je vous livre juste quelques morceaux choisis de ces qualifications que vous retrouverez en surbrillances dans le rendu du tribunal question de vous montrer que la haine de MEON pour MK est congénitale.

….. « La Promotion de l’intéressé par voie d’avancement au choix à un grade inférieur à notamment celui de maitre de conférences n’est pas conforme aux prescriptions légales autant qu’elle manque de logique ET PROCEDE D’UN DETOURNEMENT DE POUVOIR »

….. «…portant ainsi atteinte au principe de l’égalité de traitement des fonctionnaires du même corps… »

Je rappelle qu’à la suite de cette décision, Joseph Owona avait encore manœuvré pour que l’université n’entérine pas la décision de justice, c’est finalement le Recteur OUMAROU BOUBA qui signera la note de reconstitution de carrière (allant de 1988 jusqu’en 2015, année de signature de ladite note) du Professeur Maurice KAMTO. MEON qui dit-on travaille à l’université de SOA peut aller retrouver cette note puisqu’il est chercheur parait-il.




Ce pays est vraiment une curiosité planétaire. Voilà un monsieur qui se dit intellectuel mais passe le clair de son temps dans les réseaux sociaux et parfois à des heures indues pour pondre des mensonges sur des personnes honorables. Il est peut-être tant que la société camerounaise se penche sur certains cas dont la faculté psychologique clairement entamée peut déteindre sur la qualité des enseignements dispensés aux fils et filles de ce pays.

Sur ce, je demande au petit calomniateur de MEON de présenter ses plus plates excuses au Professeur Maurice KAMTO sinon il me portera sur son dos.

-Meon (Mathias Eric Owona Nguini)
Telecharger Document PDF

Pascal Aubry Bilong

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *