Urgent

Plus je suis en contact avec les réalités désastreuses de nos concitoyens plus j’ai envie de devenir président de ce pays

14.09.2018(17h30)

Il est possible de remporter une guerre comme il est possible de la perdre. Il est possible de réussir un examen comme il est possible de l’échouer. Je n’ai jamais pensé qu’il m’était impossible de perdre cette élection au soir du 07 octobre prochain. Seulement, il faut mettre toutes les chances de son côté.




Quand vous allez vers les populations, vous touchez leur misère, elle vous parle, bouleverse votre conscience, vous tourmente. Ce peuple a besoin de changement. Il me le fait savoir chaque jour; il me dit qu’il souffre, et il le dit en souffrant. Comment peut-on être insensible à cela ?

Chaque route enclavée, chaque maison délabrée que j’ai vue durant mon voyage dans le pays profond, chaque village sans électricité et sans eau, chaque enfant non scolarisé, chaque victime de la corruption, des injustices sociales est une source de motivation pour moi. Plus je suis en contact avec les réalités désastreuses de nos concitoyens plus j’ai envie de devenir président de ce pays, me battre pour que cela change, pour que plus jamais nos enfants ne boivent dans une même marre d’eau que les bêtes.




Je ne suis pas entré en politique pour nuire à la vie d’untel, non. Je suis entré en politique pour construire avec les camerounais un épanouissement collectif via un vivre-ensemble et un bien-être ensemble, c’est tout. Et je mets toute mon énergie à faire en sorte que les camerounais puissent me faire confiance.

Si au soir du 07 octobre je n’étais pas président de mon pays j’aurais donné au peuple camerounais toute ma foi et ma sincérité. Je n’ai laissé aucune énergie au fond de moi. Je veux tout dépenser pour qu’à défaut de résoudre avec eux nos problèmes, je puisse créer une conscience collective sur la condition de notre pays. Je veux changer avec vous le Cameroun dans la paix ».

Maurice Kamto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *