Urgent

MAURICE KAMTO, L’OPPOSANT PAR CONVICTION ET NON PAR RÉBELLION. Par Billy Kolla

03.08.2018(19h10)

Au Cameroun, la politique est comme dans une prison ; chacun crée son parti politique et se lance avec dans la recherche du positionnement. Le tout au détriment des populations et du patriotisme (le patriotisme n’est pas soutenir Paul Biya ou le RDPC. le soutenir c’est être méchant envers le Cameroun).

Ces chefs de Gangs dont les idées suivent la direction du vent, sont en réalité des mercenaires sans scrupule, qui justifient l’injustifiable afin de rassurer la survie de leurs ventres (certains journalistes en font partie); leurs intégrités se vendent au plus offrant, et comme le parti au pouvoir a les moyens financiers pour acheter leurs sens du patriotisme qui en effet était à Vendre, une fois que c’est fait, le traitre et hypocrite, jadis caché sous un nom d’emprunt se met en évidence, change de langage et occupe le poste conquis de mains de traître. C’est une maladie dont souffre le Cameroun depuis plusieurs dizaines d’années. D’autres sont même ministre de la justification et de la désinformation.
C’est au point ou la véritable opposition est très souvent confondue à la collection d’infiltrés du régime, organisés en bandes de tireurs groupés et réparti sur le terrain conformément à la cible.




C’est aussi au point ou l’anathème, est jeté sur toutes personnes opposées au régime du roi commode dans le film gladiator. Un régime qui remplit le ventre du peuple pour lui donner le sommeil, ou l’empêcher de réfléchir, afin de mieux assoir le pouvoir qu’on a et veut conserver. (Apres tout, l’objectif n’est pas la gestion du peuple, c’est la soif du pouvoir et de la domination) Le régime de Yaoundé c’est l’impérialisme à miniature. Les français n’en sont en rien responsables. C’est la soif du pourvoir qui est à l’ origine. L’homme noir n’aime pas son frère. (Ont peut-être soumis aux français et bien gérer son pays. Ouattara est une leçon. Du moins comparé à ce que nous avons ici). Regardez le film gladiator, observez la démarche de Commode à l’égard du peuple et vous comprendrez.

En effet, le RDPC a tellement infiltré l’opposition au point ou la crédibilité de celle-ci est désormais un luxe aux yeux du peuple, et, des questions se posent quand il faut choisir l’homme de confiance, l’opposant pour la délivrance. Mais des doutes et des méfiances des uns et des autres les emmènent à confondre les hommes responsables, idéalistes, socialistes et progressistes à des vipères qui mordent pour peu de raisons, et mangent leur victimes sans état d’âme. On ne sait plus sur qui compter disent-ils. Tous sont du RDPC, attendons de voir…




Mais, la présence même abondante du faux ne fera jamais disparaître le vrai, le découragent est la victoire offerte à l’adversaire. Il y a un temps pour tout. L’abandon est l’issu des faibles…
Ceci dit, analysez les démarches politiques des traîtres et ennemis de la république qui sont passés avant et aujourd’hui se plaisent dans un confort éphémère offert par le système de la politique du ventre, vous constaterez que personne d’eux n’a pu rassembler les masses autour leurs idées comme c’est le cas avec Maurice KAMTO, AKERE MUNA, Serge Espoir MATONBA qui pour moi sont des véritables opposants. J. Osih est mouillé et loin des réalités du peuple camerounais. J’aimerais bien considérer Cabral Libii comme un opposant, mais il est très parcellaire. Pour lui le Cameroun se limite à la jeunesse, et comme disait quelqu’un, la jeunesse n’est pas un programme politique encore moins une idéologie. La jeunesse camerounaise a été abrutie pendant 30 ans au profit de la politique du ventre et doit être rééduquée pendant des années avant qu’on puisse espérer en elle.

Et donc, comme je l’ai dit dans le titre, il existe des opposants par rébellion, ils sont opposes parce qu’ils veulent aussi être président. C’est l’orgueil et la soit du pouvoir qui les anime. Ils combattent le pouvoir en place, mais feront la même chose une fois au pouvoir. C’est ceux-là qui finissent par s’allier quand ils se rendent compte qu’ils ne pourront par vaincre. Ils sont très facilement corruptibles.




Ils existent aussi des opposants par conviction. Ils sont opposants au pouvoir en place parce que celui-ci est exempt de justice, d’équité, d’humanisme, de méritocratie. Ce qui les intéresse et les motive n’est pas le pouvoir, c’est la gestion du peuple, l’envie de mettre à contribution leur expérience et leur dévouement au service de leur concitoyens. Le sens du management, L’envie de trouver des solutions pour le peuple, Le défi de vouloir mettre chaque chose à sa place. Sont leurs aiguillons. MAURICE KAMTO en est un. Regardez ces entretiens sur youtube, Si vous avez le sens du discernement, très vite vous saurez le comprendre. La franchise est l’un des éléments qui caractérise ceux qui sont opposants par conviction. Cet homme ne biaise jamais des questions dans des échanges et n’hésite presque jamais. Même si autour de lui, certains adhérents de son parti ont des prises de position assez douteuses, il est à considérer que ce sont des habillages qui n’influencent pas la démarche personnelle du candidat, qui selon moi, est un homme de conviction, et assez expérimenté pour résoudre les problèmes des camerounais car, le Cameroun est plongé dans un tohu-bohu presque irrémédiable, et pour en sortir, la solution serait un homme d’envergure.
Votez Maurice Kamto si vous aimez les Cameroun.

Publié par Paul CHOUTA (PC) le TGV de l’info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *