Urgent

Les russes et Britanniques se partagent le permis d’exploitation du plus gros projet gazier du Cameroun dans la région du Sud-Ouest.

12.06.2018(12H37)

Les russes et Britanniques se partagent le permis d’exploitation du plus gros projet gazier du Cameroun dans la région du Sud-Ouest.

Alors que l’entreprise britannique Bowleven détenait 75 % du permis  Etindé sur un ensemble de trois blocs offshore couvrant 2316 km2 au Cameroun ,en 2015 ,pour accélérer les explorations, elle avait du céder 50% de ses parts pour une enveloppe globale de 250 millions de dollars (154,5 milliards de FCfa) aux Russe Lukoil et la société britannique New-Age.




Le 08 Juin dernier, c’est New  Age, actionnaire du consortium qui signait avec le gouvernement camerounais la convention pour le développement de ce permis qui leur permettra d’exploiter le Gaz de d’Etindi dans le Sud-Ouest.

Selon Steve Lowden, président de New Age LNG Limited, »Je suis ravi que New Age LNG et le gouvernement camerounais aient convenu de conditions fiscales pour lancer le plus grand projet gazier du Cameroun… » …«Les perspectives pour les marchés du GNL sont structurellement attrayantes au cours de la première moitié de la prochaine décennie lorsque notre projet sera mis en service. En plus de fournir une source importante d’emplois locaux, le projet devrait générer des recettes fiscales importantes chaque année, devenant ainsi un contributeur important à l’économie locale. Je suis impatient de travailler en étroite collaboration avec le gouvernement du Cameroun et nos autres partenaires pour développer avec succès cet important projet. « 




Le ministère britannique du commerce international ayant publié ce communiqué, n’a pas donné d’informations sur le contenu du deal avec le gouvernement Camerounais qui naturellement respectera les clauses de la loi gazières en vigueur au Cameroun.

L’ opérateur pétro-gazier détient 37,5% des actifs sur ce permis, à égalité avec le Russe Lukoil ,contre 25% pour la firme britannique Bowleven, annoncent la construction de l’unité flottante qui permettra de liquéfier le gaz naturel au large de Limbé pour 2019, dans un chantier naval construit  par un consortium dirigé par SBM Offshore, avec JGC Corporation et des partenaires chinois en Chine.




Après le Français Perenco détenteur du permis sur la première unité flottante de gaz naturel de Limbé, place aux Britanniques et aux Russes.

Albin Njilo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *