Urgent

Exploitation de la Bauxite en Afrique : le peuple camerounais victime du braquage par les startup occidentales avec la complicité de ses dirigeants.

06.08.2018(10h00)

 

Évalué à 1,116 milliard de tonnes, les réserves de bauxite de Minim-Martap au Cameroun figurent parmi les plus importantes au monde.

La bauxite est essentielle pour l’industrie lourde dont sont dépendants les pays développés avec en tête la Chine qui depuis des années multiplie  des accords sur le continent avec des pays Africains.




Le Ghana

Le président Nana Addo Dankwa Akufo-Addo a lancé pour son pays le Ghana un vaste projet de développement des infrastructures et le financer à partir de la bauxite dont un contrat de 10 milliards de dollar a été signé avec la Chine, de quoi faire rêver les ghanéens qui entendent profiter des  richesses naturelles de leur pays.

Guinée Conakry

Pas loin du Ghana, c’est la Guinée Conakry ,mis à part  la SMB ,un consortium amené par une entreprise publique chinoise, qui vient de lancer un projet d’une raffinerie d’alumine dans la zone économique de Boké, ainsi que d’une ligne de chemin de fer pour acheminer la bauxite vers le port, le tout pour un investissement estimé à 3 milliards de dollars (2,4 milliards d’euros), le gouvernement guinéen vient d’approuver un investissement de la société chinoise TBEA Group de 2,89 milliards dans le domaine de la bauxite et de l’alumine, TBEA doit construire une mine de bauxite d’une capacité initiale de 10 millions de tonnes par an, ainsi qu’une raffinerie d’alumine d’une capacité d’1 million de tonnes par an et une fonderie d’aluminium d’une capacité de 200 000 tonnes par an. Deux centrales, l’une thermique avec une capacité initiale de 75 mégawatts, l’autre hydroélectrique, située à Amaria (300 MW) viennent compléter le projet.




Cameroun

Après le départ inexpliqué de Rio Tinto en Octobre 2014, le Cameroun peine à attirer des investisseurs dans son secteur minier. En effet, le groupe australien dont une partie du capital est détenu par la chine avait un projet de 10 milliards de dollar pour la bauxite du Cameroun, il ambitionnait construire une usine de raffinerie d’alumine, deux barrages hydroélectriques de 1000 MW chacun, et devaient doubler la production d’Alucam. Ce sont ces projets qui ont selon le conseiller du président Biya , Christian Penda Ekoka citant un rapport du ministre de l’économie en 2009 ,justifié la construction du port de Kribi.

‘’Sans dote ceux qui ont bradé le projet aux américains voulaient imposer à Rio Tinto de négocier non pas avec l’Etat du Cameroun, mais cette dernière’’ explique une source anonyme.

Évalué à 1,116 milliard de tonnes, les réserves de bauxite de Minim-Martap au Cameroun figurent parmi les plus importantes au monde. Pourquoi le Cameroun peine à attirer les investisseurs notamment les chinois dans ses projets miniers ?




En 2010, un consortium d’entreprises amené par la compagnie américaine Hydromines s’empare d gigantesque projet de Bauxite de Minim Martap, la  société Cameroon Alumina Limited (CAL) a été créée. Elle prévoyait  investir 5 à 6 milliards de dollars dans le projet d’exploitation minière et de raffinage de la bauxite à Ngaoundal, et d’une voie ferrée reliant le projet au port de Kribi, situé à 860 km. Les travaux devaient démarrer en 2013.

Les enquêtes ont permis de comprendre qu’en réalité, l’entreprise américaine Hydromine est une start-up créée en 2004 dans le Delaware, et qui sans aucune expérience détenait déjà un permis d’exploration minière au Cameroun en 2005, sans bureau, sans surface financière et sans expertise dans le secteur minier.




Le Cameroun se retrouve prisonnier de ses richesses naturelles, toutes ayant été bradées à des start-up créées avec le concours des pontes du régime. A côté de la Bauxite, on peut citer d’autres exemples, le Cobalt de Nkamouna, bradé à  une entreprise exclue des bourses occidentales qui n’existait que sur papier, Geovic, ou encore le cas du fer de Mbalam entre les mains de l’Australienne Sundance .

Albin Njilo

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *