Urgent

Cameroun : Présidentielle 2018, les incroyables déclarations du président de l’assemblée nationale qui font froid dans le dos.

07.06.2018(10H00)

 

 

A quelques mois des élections présidentielles, la montée en puissance de Maurice Kamto pousse les hauts responsables d’état du Cameroun à prendre des positions de plus en plus inquiétantes pour ce qui sera la situation postélectorale du pays. Jusqu’ici nous étions habitués aux discours tribaux et manipulateurs de certains  proches du régime, la dernière sortie du président de l’assemblée nationale fait froid dans le dos.




Le candidat des forces de l’alternance par les urnes, récemment investi par son parti politique le MRC serait donc menacé de mort par le président de l’assemblée nationale Cavaye Yeguie Djibril, troisième personnalité du pays ,qui suite à l’annonce du meeting de Maurice Kamto dans la région de l’extrême nord a demandé aux populations de considérer cette tournée comme une provocation, car selon lui , un Bamiléké, n’a pas à venir dans l’extrême nord faire sa campagne << cette arrivée de KAMTO est une provocation et une déclaration de guerre. Est-ce que moi je peux aller faire ce qu’il veut venir faire ici à l’Ouest ou à Baham? Ici parmi vous il y’a des magiciens, des sorciers, des mangeurs d’hommes des praticiens et tradipraticiens. C’est l’occasion de montrer vos talents, votre savoir-faire contre ces envahisseurs qui sont les Bamiléké. Moi-même je ne rentre plus à Yaoundé pour l’ouverture de la session le 7 juin. je suis avec vous.>>   propos du PAN relayés  par le lanceur d’alerte Paul Chouta qui précise que  le Président de l’Assemblée Nationale s’exprimait face aux  Blamas c’est-à-dire les Chefs de quartier qui sont en réalité les Chefs de 3ème degré qu’il aura réuni le Samedi 02 Juin .

Ensuite il s’est exprimé  aux jeunes de Mada dans un état d’ivresse en plein ramadan leur faisant des promesses de recrutements dans la police




<< Mes chers enfants je vous prie de ne pas sortir le jour que KAMTO arrivera ici pour accueillir un bamiléké que vous ne connaissez pas. Pour les concours de la police j’ai déjà dépensé près de 25 millions pour qu’une liste additive sorte spécialement pour les jeunes de Tokombere. J’ai appelé MBARGA NGUELE et NGOH NGOH pour cela. Dès que je rentre sur Yaoundé je verrai BIYA lui-même pour l’armée et la gendarmerie j’en ferai autant.>>

Cavaye Yeguie Djibril est président de l’assemblée nationale du Cameroun depuis plus de 25 ans, il a été reconduit il y a quelques mois, âgé de 78 ans, le président de l’assemblée nationale serait vomit dans sa ville natale, Tokomberé, ‘’c’est quelqu’un qui a toujours eu un mépris pour les populations de la localité, tout ce qui l’intéresse c’est sa famille biologique’’ 26 membres de la famille de Cavaye Yeguie Djibril  travaillent à l’Assemblée nationale selon Boris Bertolt .

Reconduit au poste de Président de l’assemblée nationale, son maintien  selon le porte-parole du mouvement ‘’ c’est le Moment’’ ‘’obéit tout simplement à une logique de clientélisme politique, le régime ayant besoin de s’appuyer sur des élites encore capables d’influencer sur les populations, ce qui aurait justifié aussi la nomination de Dakole Daissala au SENAT .’’ explique Epaphrase Hol




Dans l’extrême nord, 65% des populations vivent dans une insécurité alimentaire, 30 % d’enfants nés dans cette localité n’ont pas d’état civile, donc n’existent pas, avec 70 % des jeunes condamné à la consommation du Tramol. L’abandon de cette région par le gouvernement et les élites a créé une situation de misère généralisée qui favorisera les recrutements des jeunes par la secte terroriste Boko Haram.

Albin Njilo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *