Urgent

Cameroun : Des centaines de milliards de FCFA jetés par la fenêtre dans le BIP 2018

10.05.2018(10H00)

Le 31 Décembre 2017 dans son traditionnel discours à la nation, le président Biya tout en saluant la résilience des camerounais et de son économie, a pointé du doigt la crise financière internationale comme la principale cause du retour du pays au FMI 10 ans après la sortie de l’initiative PPTE.




‘’La conjoncture internationale défavorable, en raison notamment, de la baisse persistante des cours des matières premières, a négativement impacté la croissance économique et le progrès social dans notre pays. Il en est en outre résulté des difficultés de trésorerie, dont les fournisseurs de l’Etat et particulièrement les Petites et Moyennes Entreprises, ont fortement pâti.’’ disait le président  Paul Biya.

Ces propos du président de la république seront contestés par son conseiller  Christian Penda Ekoka qui estime que la dérive économique du Cameroun est essentiellement liée à la mauvaise organisation des structures administratives qui influence sur le choix des décisions d’investissements ne tenant pas compte de la rationalité, et de son impact économique. Plusieurs projets qualifiés d’éléphant blanc seront cités.

Une fois la nouvelle équipe installée au ministère de la planification et de l’aménagement du territoire, les dirigeants ont réactualisé le guide de planification des projets intégrant cette fois le ‘’ Visa Maturité’’ et le guide d’évaluation socio-économique, une révélation faite par le Directeur de l’économie au Minepat, Isaac Tamba au quotidien de l’économie.

Sur les  4547 Projets ou activités programmes en 2018, l’on a noté un taux de maturité global de 55,55 %, renseigne une évaluation de mai 2018 du programme d’investissement prioritaire du Minepat.

Le MINEPAT révèle que seuls environ 2500 Projets sont considérés comme mature dans la programmation budgétaire 2018, le reste des 2000 projets sont donc immatures, inscrit au budget de l’Etat sans qu’on juge leur impact économie avec une conséquence désastreuse sur la qualité de vie des camerounais. Sur les 1292 milliards de FCFA tirés des 4513,5 milliards consacrés au budget de l’Etat en 2018, 45 %de projets  jetés par la fenêtre ne servent à rien.




Deux ans après la livraison du port de Kribi, la direction de cette infrastructure s’est félicité il y a quelques jours d’avoir soulagé le port de Douala en exportant les billes de bois vers l’étranger, ‘’à se demander si c’est cette activité qui nécessitait plus de 1100 milliards de FCFA d’investissements , 207,270 milliards FCFA pour la première phase, 415 Milliards de FCFA pour la seconde phase sans compter l’autoroute Kribi Lolabé .’’explique notre expert.

Avec près de 08 milliards de dollar investis en 10 ans, le taux de pauvreté a augmenté en volume, une augmentation de 14 % selon les statistiques de l’INS rendus public en 2015 .

Lors de sa dernière mission au Cameroun, le FMI a recommandé au gouvernement Camerounais d’œuvrer de sorte que les projets d’investissement public soient « vraiment matures ».

« On attend une directive du Premier ministre pour la mise en œuvre effective pour que les projets sélectionnés soient vraiment matures et plus à même de bénéficier au pays« , a déclaré Corine Delechat, chef de la mission du FMI, qui a entamé une revue de l’économie camerounaise où l’attention est portée sur la qualité de la dépense.




Les milliards d’investissements du Cameroun selon le MINEPAT n’ont aucun impact dans l’économie, mais alimenterait sans doute  les réseaux de corruption et de détournements de fonds, le ministre camerounais de l’eau et de l’énergie a été arrêté au Nigeria alors qu’il transportait sur lui une somme d’Un milliard de FCFA, si on ajoute à cela l’insolence qui caractérise les dépenses des dirigeants camerounais l’on donne raison au porte-parole du mouvement  Cest le Moment  lorsqu’il déclare, que ‘’la non maturation des projets est fait express par des dirigeants pour détourner cet argent, surtout qu’ils ne sont pas soumis à l’obligation de déclaration des biens’’ Epaphras Hol

Albin Njilo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *