Urgent

Cameroun : 480 chaînes télé diffusées en 10 langues, pour des abonnements mensuels compris entre 1200 et 6000 FCFA

12.04.2017(09H18)

Télévision numérique: Le géant des médias chinois StarTimes en discussion avec le Gouvernement pour s’installer au Cameroun

Selon William Masy, directeur de la marque et du marketing, et des relations publiques à l’étranger, la société a déjà demandé au Gouvernement camerounais une licence pour commencer à offrir des services de télévision numérique abordables et du contenu au public.

«Une équipe est déjà en place au Cameroun en facilitant les discussions. Nous attendons l’attribution de fréquences après avoir rempli les conditions réglementaires», a-t-il expliqué, en recevant un groupe de 27 journalistes africains le 7 avril 2017, au siège de l’entreprise de Pékin, selon Cameroon Tribune.

Il a assuré que les bouquets basiques, classiques et uniques de StarTimes sont abordables. La société propose également le système de téléviseur projecteur innovant qui utilise l’énergie solaire, apprend-on.

«Nous avons maintenant des droits exclusifs pour la diffusion des compétitions de la FIFA et nous présentons également les matches de football de la Bundesliga, de la Serie A et de la Ligue 1, que nos concurrents ne font pas», a déclaré M. Masy.

«Notre objectif est de permettre à tous les Africains d’avoir accès à la télévision numérique, avec des prix pouvant aller de 2 dollars américains (1 200 FCFA) à 10 dollars américains (6 000 FCFA) par mois», a souligné le vice-président de StarTimes, Guo Ziqi.

StarTimes Media Group, fondé en 1988, est aujourd’hui le fournisseur de technologie numérique, opérateur réseau, intégrateur de systèmes et fournisseur de contenu le plus influent dans l’industrie de la télévision en Chine. Depuis 2002, il s’est engagé à conduire pour devenir un acteur mondial majeur.

STT

L’entreprise compte 480 chaînes et diffuse en 10 langues, dont le swahili, le français, l’anglais, le portugais, le haoussa, l’yoruba et l’igbo. Il a aidé de nombreuses nations africaines à migrer vers la radiodiffusion numérique.

Selon Guo Ziqi, les travaux sur la transition numérique au Cameroun avec l’aide de StarTimes se poursuivent. Elle a expliqué que la migration numérique est un projet énorme et coûteux qui prend du temps.

En 2016, la société a fourni des vaisseaux extérieurs de pointe à CRTV et la formation requise pour ses techniciens. La société opère dans 30 pays africains avec plus de 10 millions d’abonnés aujourd’hui. Son Centre de doublage de traduction multilingue à Pékin diffuse des films, des documentaires et des séries télévisées chinois qui sont traduits en huit langues étrangères.

Cameroon-info

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *