Urgent

Cameroun : 102 milliards pour l’éducation des jeunes et leurs insertions socio-économique

ci

11-01-2017(07h12)

Le gouvernement camerounais vient de réagir  à la promesse faite il y a un an à la jeunesse camerounaise  par le président Paul Biya notamment sur la mise sur pieds d’un fond pour la promotion de l’éducation civique et son l’insertion  socio-économique.

Selon le magazine investir au Cameroun,  le programme triennal dédié à la jeunesse camerounaise sera officiellement lancé le 11 janvier 2017, une enveloppe de 102 milliard sera mise à disposition pour soutenir l’initiative lancée par le ministre camerounais de la jeunesse et de l’éducation civique depuis  2015, c’était lors d’une cérémonie parrainée par le premier ministre Yang Philémon, elle sera baptisée « Ma contribution citoyenne pour l’avènement d’un Cameroun exemplaire ».

C’est un programme qui va mobiliser les ministères de l’Administration territoriale et de la décentralisation, l’Enseignement supérieur, des Transports, du Travail et la sécurité sociale, de la Communication, de la Fonction publique et la réforme administrative et de la Forêt et la faune, de la Promotion de la femme et de la famille, des Enseignements secondaires, de l’Éducation de base.

Il est question pour les départements ministériels ciblés d’initier des actions sur le terrain afin de faire changer les comportements des citoyens, sans distinction de rang social.

 »Un accent sera mis sur : l’enseignement de la morale et de l’éducation civique ; la création des gouvernements des enfants ; la sensibilisation de la communauté éducative sur les méfaits des actes d’incivisme ; l’organisation du concours de la plus belle école ; le renforcement du dispositif sécuritaire et la sensibilisation de la communauté éducation sur les actes de terrorisme ; l’aménagement de l’environnement scolaire ; la sanction de l’utilisation du téléphone au volant ; la réforme des auto-écoles et du permis de conduire ; la levée des couleurs dans les Centres professionnels de formation ; l’introduction des thèmes relatifs au civisme dans les préparations prénuptiales ; la sanction des tenues indécentes. La lutte contre la corruption et la création des Clubs d’éducation civique et intégration nationale dans les établissements scolaires secondaires et dans les campus universitaires ne sont pas en reste. »Zenü Network

Albin Njilo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

huit + dix-sept =