Urgent

Pourquoi les bamilékés ont honte de soutenir Kamto ? Opinion par Zra Sylvain

10.07.2018(18h10)

 

L’Ouest a cotisé près d’un milliards de dollar, vive les Bamilékés.Bravo !!!!

L’Ouest dit-on est la région des milliardaires du Cameroun. Première curiosité, elle n’est reliée à aucune autre région du pays par une route normale dans un pays normal au 21 me siècle.

Yaoundé –Bafoussam, il faut tenir le volant comme si vous jouez au Game. Douala-Bafoussam s’arrête après le Mungo, à se demander si c’est fait express. Bafoussam-Bamenda, deux des régions les plus dynamiques du Cameroun ne sont pas reliées par une route.




Pendant que les bamilékés se battent  à travers le monde pour survivre, les élites milliardaires prébendiers appellent à rejeter le fils de la région qui aspire à la magistrature suprême.

Congelcam appartient à un membre du comité central du RDPC, il vient de contribuer pour un peu plus de 100 millions pour faire plaisir à un président âgé de 86 ans dans le cadre du plan humanitaire pour le NOSO. Ensembles, ils sont complices de la descente aux enfers de l’économie du Cameroun.

Le Cameroun a dépensé plusieurs milliards dans les agropoles pour la production du poisson, la production nationale après 5 ans n’a pas bougé d’une tonne. La faune halieutique du Rio Dos Camaroes est une des plus riches en poisson en Afrique. Congelcam n’a jamais songé créer une entreprise de pêche, ni construire un étang pour poisson. Avec la complicité des ministres, il importe un bateau de poisson tous les deux jours, ce qui représente 200 milliards de FCFA tous les ans. Si on ajoute à cela l’importation du Riz par un membre du comité centrale du RDPC, on se retrouve avec près de 300 milliards l’année qui pèse sur notre balance de paiement, curieusement le premier importateur de rire n’est rien d’autre que le vice-président du conseil économique et social, et membre du comité centrale du RDPC.




Ils sont milliardaires et premiers contributeurs dans les recettes du pays, mais curieusement, à l’aide du sparadrap, on leur a attaché le cerveau en leur disant qu’ils peuvent tout avoir sauf la présidence.

’Pourquoi les bamilékés ont honte de dire que Kamto est leur frère ? Est-ce que les Mvomeka ont honte de dire que Biya est leur frère ?’’S’interrogeait Albert Dzongang au meeting du MRC de Baham.

Les Bamilekes doivent se réveiller car un sursaut patriotique de ce peuple garantira le départ du président Paul Biya lors de la prochaine présidentielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *