Urgent

Après le Cameroun, les États-Unis et le Nigeria, un label camerounais ouvre une unité de production, de conditionnement et de distribution au Mali

13-06-2016 (22h15)

Chaque minutes, on compte 5 personnes qui meurent à travers le monde d’obésité reconnue  comme une maladie par l’OMS en 1997, elle  est responsable de diabète (80% des cas de diabètes sont associés à l’obésité), hypertension, l’infarctus du myocarde, l’AVC, cancer, apnée du sommeil… etc.

Dans le rapport global de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sur le diabète publié mercredi 6 avril, le nombre d’adultes souffrant de diabète a quadruplé en 35 ans, passant de passant de 108 millions en 1980 à 422 millions en 2014.

En Janvier dernier, l’OMS s’alarmait sur l’obésité chez les enfants de moins de 5 ans, un «cauchemar explosif», disait l’institution qui fait perdre entre 4 à 7 milliards de dollar l’année.

Il était donc urgent de trouver une solution à ce mal dont les conséquences dévastatrices sont visibles en Afrique, au Cameroun ou selon des statistiques de la Société camerounaise de cardiologie (SCC), les maladies cardiaques et les ACV (accident cardiovasculaire) sont en augmentation constante avec plus de 17 000 hypertendus qui décèdent par an.

C’est au Cameroun que sortira la solution miracle contre ce fléau.

En 2006, les laboratoires Morgan et Wilfried mettent sur pieds un produit bio, compléments alimentaires, issus de l’agriculture locale biologique, la boisson amincissante 3Z/H. Base au Cameroun avec un effectif de près d’une centaine d’employés, très vite le produit va faire l’unanimité au sein des consommateurs,  son promoteur, le docteur Clement Petsoko.

Il sera violement combattu par les grands groupes pharmaceutiques, médecins et autres détracteurs, en Octobre 2012, le  produit 3Z/H sera interdit de vente sur tout l’étendu du triangle national.

Africapress suivait de près ce dossier ‘’Des journalistes payés rubis sur ongles et bien connus du landernau médiatique camerounais, sont sollicités, aux fins d’entreprendre une cabale, avec pour objectif inavoué, de briser le jeune Dr Clément Petsoko.

Radios et télévisions, sites d’informations en ligne, presse écrite, tout y passe. Les professionnels de la désinformation, parlent alors de la toxicité, et de la mauvaise qualité de ses produits. Conséquence son laboratoire va fermer et une centaine de camerounais se retrouveront en congés techniques.’’

Le promoteur des laboratoires ne baissera pas les bras, il va organiser une offensive sur le plan national et international.

Aux Etats-Unis, et dans de nombreux pays Européens notamment la France, la Belgique, l’Allemagne, l’Italie, et au Centre Pasteur de Yaoundé au Cameroun, des tests sont effectués qui attestent de la constitution « bio du 3Z/H »’’

Apres les analyses bactériologiques menées au Cameroun par le Centre Pasteur de Yaoundé, les experts du ministère de la Santé Publique et ceux de la Recherche Scientifique et de l’Innovation(Minresi), ils obtiendront  des résultats qui écartent tout soupçon de danger pour le consommateur de la boisson amincissante 3Z/H. Pendant ce temps, en France, la direction générale de la Concurrence, des Consommateurs et de répression des fraudes donnait son quitus pour sa commercialisation.

Le produit des laboratoires  Morgan et Wilfried sera sollicité aux USA où il participera à de nombreuses foires et expositions, notamment à Las Vegas, Baltimore, et en Californie, Notons au passage que Selon l’institut de sondage Gallup, en 2014, le pourcentage de personnes obèses et en surpoids s’élevait à 62,9% aux Etats-Unis, avec « davantage de personnes en surpoids passées dans la catégorie obèse’’.

Au Gabon comme partout ailleurs , ce produit se vendra comme du pain, la ténacité du Dr Petsoko aura raison de ses détracteurs, et le 16 décembre 2013, c’est par une note signée d’André Mama Fouda, le ministre de la Santé Publique du Cameroun, que le Dr Clément Petsoko apprend la levée d’interdiction qui frappait la boisson amincissante 3Z/H, produite par son laboratoire.

« J’ai l’honneur de vous faire savoir que sous réserve de sa conformité aux analyses microbiologiques courantes exigibles aux produits alimentaires, je n’ai pas d’objection pour la commercialisation de votre « boisson amincissante 3Z/H », sans indication thérapeutique, ni prescription médicale » écrit André Mama Fouda le Ministre de la Santé Publique.

Une victoire pour le Cameroun qui à travers les exportations du produit 3Z/H, génère des devises pour son économie, une victoire pour ce brevet d’invention détenu par laboratoires Morgan et Wilfried, une gifle à ses détracteurs qui ne vont certainement pas baisser les bras.

Entre temps, le Dr Petsoko parallèlement propriétaire de l’Hôtel Dolcena Palace sait qu’il n’a pas à baisser la garde, car dans cette jungle tous les coups sont possibles. Il va miser sur le respect de la norme de cette boisson à travers son sacro-saint principe, son caractère Bio. C’est ainsi qu’il s’est lui-même lance dans l’agriculture pour mieux Contrôler la production des plantes qui doivent pousser hors engrais.

Le Dr Clément Petsoko était à Bamako inaugurer une unité de production, de conditionnement, de distribution des produits de son label, point de chute pour desservir toute l’Afrique de l’Ouest.

Albin Njilo (Insert Africapress)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *